Se lancer en affaires 101

Le Québec fourmille de gens prêt à se lancer en affaires, avec des idées nouvelles, incongrues, parfois discutables mais souvent innovatrices et créatrices de valeur.  Ces génies, ces visionnaires, ces entrepreneurs s’empressent de mettre en œuvre leurs idées dès que l’opportunité se présente. Il arrive que le plan d’affaires ne soit pas peaufiné et même que les aspects administratifs ne soient pas effectués, mais un entrepreneur avec une idée ne s’arrête pas à ça. Go on se lance! Dans cet article, je vous présente certains points à considérer lorsqu’on se lance en affaires : un « checklist » pour entrepreneurs.

 

Stratégie et plan d’affaires

Une idée de génie et on est parti! Le plan d’affaires qui normalement devrait être la première étape du démarrage d’une entreprise passe souvent au second plan. Par contre, cette étape est cruciale et vous permettra de bien positionner votre entreprise dans le domaine d’activité et vis-à-vis la concurrence.

https://entreprisescanada.ca/fr/planification/rediger-son-plan-daffaires/

 

Vous n’êtes pas du genre à remplir des pages et des pages de texte? Optez plutôt pour un modèle simplifié.

https://www.el.ulaval.ca/outils/modele

 

Constitution

Une idée, une compagnie ? Au Québec, il est possible de faire des affaires sous le nom d’une entreprise qui peut prendre plusieurs formes juridiques. Le choix de la forme juridique de l’entreprise est l’une des premières étapes et vous devez vous y intéresser. Solo preneur, groupe d’associés? Vous pouvez vous référer au Registre des entreprises du Québec pour avoir plus de détails sur chaque forme juridique.

http://www.registreentreprises.gouv.qc.ca/fr/demarrer/differentes-formes-juridiques/

 

Tout dépendant de la forme juridique choisie, il y a également l’étape d’immatriculation de l’entreprise auprès du Registre des entreprises du Québec qui peut être nécessaire.

http://www.registreentreprises.gouv.qc.ca/fr/demarrer/immatriculer/

 

Obligations fiscales

Les entreprises ont l’obligation de s’inscrire au fichier de TPS et TVQ auprès de Revenu Québec dès que les ventes excèdent 30 000$ par année. A ce moment, l’entreprise doit percevoir la TPS et la TVQ (donc la charger sur ses factures de vente) et la remettre au gouvernement à chaque mois, trimestre ou année. De plus, vous pouvez à ce moment réclamer un remboursement pour toutes les taxes payées sur les dépenses d’entreprise.

https://www.revenuquebec.ca/fr/entreprises/taxes/tpstvh-et-tvq/inscription-aux-fichiers-de-la-tps-et-de-la-tvq/

 

Employés

L’entreprise prend de l’expansion et commence à avoir des employés. Dès qu’il y a un employé à l’emploi, l’entreprise a l’obligation de prélever les retenues à la source et les remettre au gouvernement du Québec.

 

De plus, qui dit employé dit gestion de la paie. Il faut choisir un système pour gérer la paie. Il existe des systèmes intégrés au système comptable et des systèmes externes. Nous suggérons d’opter pour un système externe au système comptable, comme par exemple ADP, Nethris ou Employeur D. Bien que le coût puisse vous sembler plus élevé au moment de faire le choix, n’hésitez pas, vous n’aurez pas à produire des T4 et Relevé 1 en fin d’année. De plus, vous serez assurés que les remises de déductions à la source seront effectuées dans les délais et que les taux de déductions seront à jour en tout temps.

https://www.revenuquebec.ca/fr/entreprises/retenues-et-cotisations/sinscrire-au-fichier-des-retenues-a-la-source/

https://www.canada.ca/fr/services/impots/retenues-sur-la-paie/comptes-de-retenues-sur-la-paie.html

 

Financement

La tête pleine de projets, trop de projets et des fonds insuffisants. Ou même ne serait-ce que le fonds de roulement opérationnel est plus élevé que ce qui était prévu? Lorsqu’on se lance en affaires, il faut se faire un budget. Quelles seront les entrées et les sorties de fonds?

http://www.infoentrepreneurs.org/fr/guides/bl—etablir-un-budget-et-planifier-les-affaires/#5

 

Vous pouvez également utiliser une petite application québécoise très bien montée pour vous aider. Cela vous donnera beaucoup de crédibilité si vous devez chercher du financement pour combler le manque à gagner.

https://www.budgeto.com/fr/

 

Et si vous devez considérer obtenir du financement, prenez-vous d’avance, la partie n’est pas gagnée.  Il existe bien entendu le classique prêt bancaire, mais on vous demandera des garanties. Il y a aussi du financement en capital-actions comme par exemple Femmessor qui accompagne les entreprises appartenant à des femmes ou la BDC qui permet des congés de remboursement de capital.   Il existe également une multitude de subventions gouvernementales et municipales. Par exemple, la Ville de Québec possède diverses subventions pour les jeunes entrepreneurs ou les entreprises à caractère technologique.

 

https://entreprisescanada.ca/fr/financement/subventions-et-financement-du-gouvernement/

http://femmessor.com/financement

https://www.ville.quebec.qc.ca/gens_affaires/financement/index.aspx

 

Comptabilité

Déformation professionnelle, je ne peux m’empêcher de vous parler du choix de votre système comptable. Vous allez engager des dépenses lors de la constitution de votre entreprise et pendant son démarrage. Il est important de compiler le tout dans un logiciel comptable afin d’avoir un suivi rapide et rigoureux sur la situation financière de votre entreprise. Votre système comptable vous servira également d’outil afin de faire vos déclarations de TPS TVQ. Pour le choix de votre système comptable, bien qu’il existe plusieurs solutions comptables, je vous recommande sans contredit Zoho. Nous avons réalisé plusieurs capsules web et articles pour vous aider à démarrer :

https://www.youtube.com/channel/UC3P0bAdFRVwomMS85WFyzqw

http://cofinia.ca/introduction-suite-application-zoho/

 

Site web et médias sociaux

En 2018, on ne peut plus se passer de ces outils marketing. Prenez le temps de réfléchir à ce dont vous aurez besoin, car le web est la meilleure façon de rejoindre vos clients. Votre site web représente votre vitrine virtuelle et peut aussi être une source importante de revenus si vous faites des ventes en ligne. La BDC offre une foule de conseil en ce sens.

https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/technologie/creer-optimiser-site-web/pages/7-etapes-pour-creer-un-site-web-gagnant.aspx

 

Conclusion

Se lancer en affaires demande beaucoup d’énergie, il y a tant de choses à faire. Évaluer vos forces et aller chercher de l’expertise dans les domaines que vous maîtrisez le moins. Un conseil, gardez l’œil ouvert même si vous déléguez ou sous-traitez une partie du travail. C’est vous le patron après tout, ça fait partie de vos responsabilités!

  • Posted by cofinia
  • On 13 septembre 2018
  • 0 likes
Tags: Démarrage d'entreprise, entreprenariat, Financement, Logiciel, Zoho books

0 Comments

Leave Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *