Tranche de vie d’entrepreneur: Les débuts de Cofinia

Tranche de vie. L’histoire de Cofinia a commencé en 2015, j’étais en réflexion sur mon avenir professionnel. Au fil de mes lectures sur entrepreneuriat et les entrepreneurs, je me questionnais beaucoup si j’avais le profil pour partir une entreprise.

Salariée toute ma vie, habituée à gérer mes finances de façon responsable, j’avais beaucoup d’appréhension.

On nous bombarde de messages sur la retraite, qu’il faut économiser 25% de notre salaire, qu’il faut avoir un coussin d’urgence de 3 à 6 mois.

A part mon hypothèque, je n’avais pas de dettes et j’étais en bonne posture pour y arriver.

Mais il y avait cette petite voix dans ma tête, la retraite c’est bien beau, mais regarde, ton père voulait prendre sa retraite à 55 ans et son parcours s’est arrêté à 52 ans. Est-ce vraiment la retraite qui doit dicter ta vie professionnelle?

Et puis, j’ai échangé avez mes amis entrepreneurs. Je n’ai eu que des encouragements.

Mon ami Mathieu Veilleux de l’agence Cardinal a été celui qui m’a convaincu. Nous étions sur le même groupe d’affaires depuis 7 ans, il connaissait mes aptitudes; il côtoie beaucoup d’entrepreneurs comme courtier immobilier. Il était à même de voir le besoin d’affaires pour des services d’accompagnement en comptabilité.

Après quelques nuits blanche, à analyser les pour et les contre, je me suis lancée.

Je me suis dit qu’il y avait pas mal plus d’éléments positifs que de risques.

Se lancer … et devenir entrepreneur

Alors, On commence par où, on part ça comment une business? Comment on devient Entrepreneur?

Le nom

Il fallait trouver un nom, dans ma tête c’était clair que nous serions une petite équipe un jour, ce ne serait pas un « one woman show ».

Giroux conseil c’était hors de question.

Quels seraient nos services? De la comptabilité bien sûr, des projections financières, les entreprises en ont besoin, et ce qui me distingue depuis que je travaille, un peu de tout ce qui est requis pour rendre efficace un département de comptabilité, j’ai regroupé ça comme mon intelligence d’affaires.

Éric Vignola de Vignola Stratégies, aussi sur mon groupe d’affaires, a été de bon conseil. Il m’a dit: « Le nom peut être un peu n’importe quoi, mais les gens vont te demander d’où il vient, il faut qu’il soit évocateur pour toi, que tu sois capable d’en parler facilement en quelques mots.

Voilà, j’avais trouvé le nom de Cofinia. Comptabilité. Finances. Intelligence d’Affaires.

Le logo

Ça prend un logo… là ça prend des professionnels, parce que mon côté artistique, c’est franchement zéro. Après une première esquisse rouge (non, pas une bonne idée, en finances, tu ne veut pas être dans le rouge!), trois ou quatre coups de crayon du conjoint et les ébauches de Guy Asselin chez Caméléon, on a un logo, qui entraîne encore de bons commentaires après 2 ans. Et maintenant ça prend une vitrine et un moyen de communication; un site web et une adresse courriel professionnelle.

Le site web

Très simple qu’on m’a dit: « Achète un modèle déjà fait, c’est pas compliqué tu peux le faire toi même. »

Oui, bien sûr, teeeellement facile!

Vendredi en fin de journée, petit téléphone à mon amie Karine (ma top TI de chez Innovision) « Salut, si j’amène une bouteille de rouge, tu m’aides à comprendre comment ça marche pour l’hébergement de mon site ? ».

C’est donc bien plus simple quand t’as des bons amis!!!

Et puis pour le site, acheter le template wordpress: √check

Installer le modèle chez mon hébergeur: √check

Changer le texte de modèle: √check

Changer les couleurs du modèle pour aller avec les couleurs du logo:  ehhhh…merd…. &/%Q&/%

Après 2 jours de « gossage », enfin mon site est en ligne. Ça look pas fort, c’est même gênant, mais bon, j’ai une présence sur les zinternet, c’est déjà ça.

Et puis là, ton petit côté perfectionniste prend le dessus, ça n’a pas de bon sens que tu te dis, et puis tu sors le chéquier, et tu vas chercher des professionnels, y’a des limites à tout faire soi-même!  Et merci à Helium Marketing web!

Les clients

Et là, tu es prêt pour les clients, ça prend des mandats.

L’importance du réseau prend tout son sens.

Mes trois premiers clients venaient de mon implication, des entrepreneurs de mon réseau d’affaires et sur un conseil d’administration.

Bernard Gaudreault de chez Planifika, Mathieu Veilleux pour la Boulangerie La Fabrique (entrepreneur ce Mathieu!) et David Veilleux chez David Veilleux Services Financiers.

Tu es optimiste, tu as l’impression que tu es partie pour la gloire.

Et puis arrive l’été. Il ne se passe pas grand chose l’été.

Difficile de faire du développement d’affaires l’été.

On fait ça comment du développement d’affaires? Quand ça n’a jamais fait partie de ton travail d’aller chercher de la « business », tu fais ça comment?

Je me suis dit que c’était le temps de me trouver un mentor, quelqu’un qui allait me conseiller et allait m’aider à alimenter ma réflexion.

J’ai eu la chance d’être jumelée à Réjean Blais, entrepreneur à la retraite, toujours bien impliqué sur la rive-sud de Québec.

Même après 2 ans, ses conseils sont toujours aussi pertinents.

Ça permet de briser l’isolement, de parler de mes doutes, de mes idées de grandeur  à quelqu’un qui n’est pas un client, un conjoint ou un partenaire d’affaires. Je le recommande à tous les entrepreneurs et même à tous ceux qui veulent s’améliorer et faire progresser leur carrière.

Sur ses conseils, je me suis inscrite à différents groupes d’affaires, j’ai publié quelques articles sur internet et j’ai fait des téléphones, des lunchs, des offres de services, et j’ai commencé à réaliser des mandats.

Dans un prochain article, les hauts et les bas de Cofinia!

Marie-Andrée

  • Posted by cofinia
  • On 26 juillet 2018
  • 0 likes
Tags: comptabilité, démarrage, Entrepreneur, Entrepreneuriat, services, startup

0 Comments

Leave Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *